Annonces
Annonces
Archives
Contacts
Cuba Voyage

Le séjour de Jay-Z & Beyonce inspire un projet de loi américain pour les voyages à Cuba

jaybey cubaLe voyage à Cuba effectué plus tôt cette année par le couple Jay-Z & Beyonce aurait inspiré un nouveau projet de loi approuvé par la House Appropriations Committee surnommé « The Jay-Z Beyonce Bill. »

Le mercredi 10 Juillet, un projet de loi a été approuvé par la House Appropriations Committee. Il a été surnommé « The Jay-Z, Beyonce Bill » par Rep Jose Serrano, qui s’oppose à une disposition dans le projet de loi destiné à renforcer les restrictions sur les voyages à Cuba.

« Absolument [c’est une réponse au voyage de Jay-Z & Beyonce], et il joue à l’audience à Miami, » a indiqué Serrano.

Le projet de loi 17 milliards de dollars qui comprend cette disposition va probablement restreindre les voyages à Cuba pour des fins éducatives liées à un programme d’études.

Le Président du sous-comité, Ander Crenshaw, un partisan du projet de loi, a exprimé sa préoccupation au sujet du voyage du couple à Cuba.

Le voyage effectué par Jay-Z et Beyonce plus tôt cette année « était un exemple de la manière dont les directives ne sont pas appliquées » a indiqué Crenshaw.

Serrano, qui soutient le voyage et les relations d’ouverture avec Cuba, a soutenu Jay-Z et Beyonce.

« L’erreur qu’ils ont commise était d’être vu en public, j’entends par là qu’ils se sont montrés dans la rue. », A-t-il expliqué. «Nous pouvons considérer Cuba comme une société fermée, mais même si c’est le cas , ils savent qui est Jay-Z et Beyonce. »

« Ce que vous voyez ici est le résultat d’un voyage réussi », a ajouté Serrano. « N’est-ce pas l’éducation pour une superstar dans notre pays d’aller à Cuba et dire:  » Regardez ce que nous sommes? « 

Le voyage du couple à Cuba aurait été autorisé par le département du Trésor américain. Peu de temps après des images apparues de leur voyage, Jay-Z et Beyonce ont été critiqués pour cela en raison de l’histoire et les relations avec Cuba et les Etats-Unis. Le président Obama a pris ses distances dans la controverse, mais a aussi plaisanté à ce sujet lors du dîner des correspondants annuels Maison Blanche, en disant qu’il a «99 problèmes et maintenant Jay-z one. »

Laisser un commentaire